Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

jeudi, novembre 26, 2009

Les malheurs de Cachou

Pitoyable !

Victime , très vraisemblablement d'un piège à renards (No comment..) Cachou a dû subir une amputation partielle de son appendice caudal.

Opération délicate, suivie de douleurs post opératoires , d'un traitement long et pénible, avec antibiotiques, et nécessitant une collerette pour éviter qu'il ne se blesse lui-même davantage.
Condamné à rester à la maison pour une longue convalescence, Cachou se morfond, regrettant sa liberté perdue et l'époque des balades insouciantes.

Pourra-t-il de nouveau se promener dans le jardin et dans la campagne-hélas, pleine de dangers insoupçonnés ?


16 commentaires:

  1. *** Bonjour Miss_Yves ! ***

    Oh ! Le Pauvre Cachou !!! :-(
    ça fait mal de le voir ainsi !

    Ah ! ces vilains pièges :-(

    *** Bisous à toi et caresses à Cachou !!! ***

    RépondreSupprimer
  2. Pauvre minou. Mais c'est sa dignité qui doit en prendre un sale coup, surtout.

    RépondreSupprimer
  3. Pauvre Cachou ! Il est craquant sur la première photo, même avec sa collerette. Quand son poil aura repoussé, il redeviendra beau même avec une queue plus courte.
    On n'aime pas ses petites bêtes blessées et souffrir. ais lui une carresse de ma part.

    RépondreSupprimer
  4. Pauvre Cachou, nous n'avions plus de ses nouvelles depuis longtemps, et voila quand nous en avons elles ne sont pas très bonnes.
    Les pièges à renard ou autres ne sont ils pas interdits? Bien que les interdictions ne peuvent rien contres les "idiots imbéciles".
    il semble tout de même en cours de guérisons!
    Bon rétablissement Cachou... A + :))

    RépondreSupprimer
  5. Désolée je ne vois que le texte bonne journée

    RépondreSupprimer
  6. Pauvre Cachou

    il y a vraiment des idiots,pkoi mettre de tels pieges !

    grrrrrrrrrrrrrr

    RépondreSupprimer
  7. Pauvre Cachou! Les pièges qui blessent sont interdites!!!

    Et du mieux à ce pauvre chat.

    RépondreSupprimer
  8. D'autant plus traumatisant, pauvre Cachou, que les animaux ont pleinement conscience du ridicule.
    S'ils ont une queue c'est qu'elle leur est utile. Nous avons vu dans le marais de Kaw des oiseaux sans queue, des jacanas. Ils sont équipés de pattes longues qui leur servent de gouvernail lorsqu'ils volent.

    RépondreSupprimer
  9. Merci à tous pour votre sollicitude...c'est très difficile de soigner Cachou, je me demande quand il pourra mener une vie normale...(Il a été opéré le 4 novembre)

    RépondreSupprimer
  10. Poor Cachou! But she's still beautiful and, being a cat, has probably already decided that she likes her tail better in its new form.

    RépondreSupprimer
  11. Pour les Lapin HPY a parfaitement répondu... C'est la "suite de Fibonacci" appliqué à l'évolution des générations des lapins :0+1= 1 en suite on prend le résultat au quel on rajoute le denier chiffre de l'addition...
    0+1 = 1 , 1+1=2 , 1+2=3 , 2+3=5, 3+5=8 , ... les sommes progressent très vite...Dans le Da Vinci Code c'était le code pour ouvrir le coffret (seulement une façon de mémoriser le code).
    Je ne suis pas un matheux pour pouvoir expliquer à quoi il est vraiment utile...
    Sur google tu en trouveras des pleines pages, bon courage!
    Voila, voila ;))

    RépondreSupprimer
  12. Ah, pauvre petit chat. J'aime les chats et nos chats avaient eu aussi de petits accidents. Mais c'est toujours difficile d'aller au vétérinaire ,parce que nos animaux avaient eu toujours peur. Maintenant je n'ai pas de chats.C'est dommage, mais ce n'est plus possible.Les pièges sont terribles.

    RépondreSupprimer
  13. Pauvre chat !

    Au sujet de ton commentaire sur mon site, oui le poème que j'ai mis est sûrement inspiré du poème de Victor Hugo ! Mais bien inspiré !

    J'aime bien ta Madone d'hier ...

    RépondreSupprimer
  14. Hélas, Jean-Claude, cela ne va pas...Je crains qu'il ne se mutile , malgré la collerette.

    RépondreSupprimer
  15. Bien inspiré, bien sûr, Mélanie, d'un poème à l'autre , les mots circulent avec bonheur.

    RépondreSupprimer