Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

dimanche, mai 28, 2017

Mille-fleurs


ou l'art de faire tapisserie






                                   Dites-le avec des fleurs...pour le jour de la fête des mères,

                      avec ce mur floral du festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire.
Ce collage fait de sachets de pépiniéristes est la phase 1 d'un dispositif intitulé "au pied du mur "


mercredi, mai 24, 2017

Renaître

...de ses cendres, tel l'oiseau  phénix.


Après un incendie de forêt- comme dans la région de Marseille pendant l'été 2016- la nature reprend ses droits.
Les graines, toujours présentes, éclosent au printemps: liseron, molène, coquelicot, cirse, moutarde des champs et bien d'autres plantes croissent sur le bois calciné et refleuriront. 

C'est cette victoire de la vie sur la mort que montre cette mise en scène .

..........................

                                 Faire preuve de  résilience grâce au pouvoir des fleurs:

"Ils pourront toujours couper les fleurs, ils n'empêcheront pas le retour du printemps"

La rue (mai 68)






Il y a sur la plage quelques flaques d’eau
Il y a dans les bois des arbres fous d’oiseaux
La neige fond dans la montagne
Les branches des pommiers brillent de tant de fleurs
Que le pâle soleil recule
C’est par un soir d’hiver dans un monde très dur
Que je vis ce printemps près de toi l’innocente
Il n’y a pas de nuit pour nous
Rien de ce qui périt n’a de prise sur toi
Et tu ne veux pas avoir froid
Notre printemps est un printemps qui a raison 
Paul Eluard, in Le Phénix 




.

mardi, mai 23, 2017

Irisé




Au fond de ce labyrinthe végétal , un panneau translucide  reflète les couleurs en les déformant, et donne à voir une sorte d'un arc-en-ciel.




Billets précédents ici et là

dimanche, mai 21, 2017

Sur fond coloré


Voici le verso- coloré, cette fois -  des panneaux traités en blanc "monochrome"au recto.

Voir billet précédent.


L'effet est très différent, c'est ce que veut prouver "cette célébration baroque et théâtrale de la couleur".



Au fond de ce labyrinthe végétal , un panneau translucide  reflète les couleurs en les déformant, et donne à voir une sorte d'un arc-en-ciel.
(A suivre)

jeudi, mai 18, 2017

Sur fond blanc


Cette création italienne s'intitule "monochrome blanc", se référant au recto des panneaux blancs sur lesquels sont accrochées des fleurs et des plantes vertes.






Au verso, tout change, l'effet produit est tout différent!

(A suivre)

dimanche, mai 14, 2017

Des ronds, des miroirs, des pouvoirs

 
 En rouge et pourpre, hommage aux sorcières  et  aux vertus des plantes guérisseuses. (Corée)


     Simulant une enceinte à l'orée du bois, voici une modeste cabane de rondins: fagots, bric- à- brac, fouillis, buffet encombré de vaisselle, de bibelots; bouteilles, brocs, ustensiles ménagers, le tout au milieu des plantes, avec au centre un miroir d'eau circulaire, voilà l'univers de la femme, autrement dit de la sorcière.




 "L'homme qui prépare les onguents et les médecines a pour nom apothicaire.
Lorsque c'est une femme qui exerce cette activité, on l'appelle sorcière. Les hommes aiment bien tuer une femme de temps en temps."

Un monde sans fin, Ken Follet 


"(La femme) n’a d’amis que ses songes, ne cause qu’avec ses bêtes ou l’arbre de la forêt.
Ils lui parlent ; nous savons de quoi. Ils réveillent en elle les choses que lui disait sa mère, sa grand-mère, choses antiques, qui pendant des siècles ont passé de femme en femme. C’est l’innocent souvenir des vieux esprits de la contrée, touchante religion de famille, qui, dans l’habitation commune et son bruyant pêle-mêle eut peu de force sans doute mais qui revient et hante la cabane solitaire.
Monde singulier, délicat, des fées, des lutins, fait pour une âme de femme.
Dès que la grande création de la Légende des saints s’arrête et tarit, cette légende plus ancienne et bien autrement poétique vient partager avec eux, règne secrètement, doucement. Elle est le trésor de la femme, qui l'a choisie et la caresse. La fée est une femme aussi, le fantastique miroir où elle se regarde embellie."


Michelet, La Sorciètre

jeudi, mai 11, 2017

Agora

Ombrelles, ombelles,
parapluies, corolles à l'envers
mènent le visiteur
 vers l'Agora





où circule librement la parole :
c'est le pouvoir des fleurs (Flower Power) qui donne son titre et sa thématique au 26 ème Festival des jardins 2017 du domaine de Chaumont-sur-Loire