Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

dimanche, août 28, 2016

Pour en finir avec le Tour de France (Festival Vire 2)


"Sortie de route"

est une réalisation géante des élèves du CAP métallerie du lycée La Roquelle de Coutances.





Cette roue de 4m.de diamètre en acier, comportant une selle d'1m.60



avait pour but de surprendre le public lors du passage  du Tour de France le 3 juillet sur le pont de la Vire.

Et, de l'autre côté du pont, une vision encore plus surprenante, due à l'artiste Cédric Guillermo,


Entre humour, fascination et répulsion.

A suivre...

mercredi, août 24, 2016

Festival des bords de Vire (1)


Troisième édition du festival des bords de Vire.



Venus de différentes régions de France, les artistes invités à l 'usine Utopik ont créé des installations éphémères au coeur du bocage normand, sur un circuit de 18 km, invitant promeneurs et amateurs d'art à les découvrir  du début à la fin de l'été- jusqu'au 9 octobre.



Au bout d'une sorte de jeu de piste, le long de la Vire, dans les chemins creux, en rase campagne ou sous les futaies, *apparaissent les oeuvres -insolites, amusantes, poétiques-  signifiantes ou insignifiantes,  elles plaisent ou déplaisent, font l'objet de discussions.

*D'ailleurs, l'une d'elles se perçoit plus ou moins  dans l'image ci-dessus .






A suivre...................................................................................................................................................

samedi, août 20, 2016

Aux couleurs de Stavanger (3)

Après le 
BLANC 
du quartier ancien



Le BRONZE 
des  statues







ou 
le GRIS











le VERT
du parc


Voici le festival 







des 
 COULEURS vives
du quartier moderne, commerçant et très animé.











Retour sur les quais, pour la fin du voyage!




mardi, août 16, 2016

Promenade dans Stavanger (2)

La cathédrale de Stavanger est dédiée à Saint Svithum, saint patron de la ville.

(Petite parenthèse joyeuse, élégante et festive avec quelques clichés du mariage qui venait d'y être célébré.)






Le roi Sigurd Jorsalfar, fervent chrétien qui participa aux croisades ordonna la construction de cet édifice médiéval,  le mieux préservé de Norvège, avec celui de Nidaros à Trondheim.



L'évêque Reinald de Winchester la fit édifier en 1125 avec l'appui de compagnons anglais, d'où son style anglo-normand. 





Elle fut endommagée par un incendie en 1272, son choeur fut reconstruit en style gothique, les autres parties de l'édifice sont baroques .





..................................................................................................................................................................

Note sur le drapeau norvégien qui encadre la cathédrale
(Ci-dessous photographié sur la route du glacier Boya )

Son aspect a évolué au cours des événements qui ont marqué l'histoire de la Norvège.
Sa longue inféodation au Dannemark  (1397-1805) fut symbolisée par le drapeau danois jusqu'à la réunion à la couronne suédoise.
En 1821 le drapeau prit son aspect actuel lorsque fut incluse une croix bleue dans la croix blanche du Dannemark.
Le rouge, le blanc et le bleu symbolisent la liberté.




La légende de la croix scandinave (la même que portent les drapeaux du Dannemark, d'Islande, de Finlande et de Suède) remonte au XIII ème siècle.

A la veille de la bataille de Lyndanisse, le roi danois Valdemar (1170-1241) vit apparaître dans le ciel sombre une croix blanche, qu'il interpréta comme un signe du Christ lui enjoignant de massacrer les estoniens, ce qu'il fit le lendemain.
A l'origine la croix était carrée, mais  au fil des siècles, un de ses segments s'est allongé.

(Source: le petit futé)
..................................................................................................................................................................

vendredi, août 12, 2016

Stavanger: musée à ciel ouvert (1)


Dernière étape de notre croisière norvégienne:
  Stavanger, quatrième ville de Norvège et capitale du Rogaland, ville très dynamique (120 000 habitants).




Son rôle a été très important dans l'histoire, particulièrement celle de la navigation, du temps des rois vikings  dans le Hafrsfjord, en passant par l'époque des navires à voiles et à vapeur,


 jusqu'à aujourd'hui avec l'industrie du pétrole et du gaz, ressources importantes du pays, sans oublier les bateaux touristiques qui font escale!



Leur présence est visible non seulement sur le port mais depuis les hauteurs du quartier ancien .








Ci-dessous, nous apercevons le musée de la conserve, qui présente le fonctionnement d'une ancienne usine de sardines, source de prospérité pour la ville au 19 ème siècle.








Le vieux Stavanger fait partie d'un projet de réhabilitation de la ville.


Il constitue un musée à ciel ouvert avec ses  vieilles lanternes à gaz, ses maisons en bois des 18 ème et 19 ème siècle, bien  préservées,  entourées de jardinets fleuris qui égaient  les rues pavées pentues.




 Ce sont des pêcheurs, des artisans et des marchands qui construisirent ces maisons coquettes, peintes en blanc, pleines de charme.
Mille et un détails montrent le soin apporté par les habitants à valoriser leurs demeures.












Une promenade délicieuse, pour ce dernier jour en Norvège, même sous une petite pluie de type normand ou breton - pluie absente, paradoxalement,  dans la ville la plus arrosée du pays: Bergen!









.................................................................................................................................................................
(Source: le petit fûté)