Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

samedi, janvier 14, 2017

Hortus conclusus


Rien n'est plus doux aussi que de s'en revenir
Comme après de longs ans d'absence,
Que de s'en revenir
Par le chemin du souvenir
Fleuri de lys d'innocence
Au jardin de l'Enfance.

Au jardin clos, scellé, dans le jardin muet
D'où s'enfuirent les gaîtés franches,
Notre jardin muet,
Et la danse du menuet
Qu'autrefois menaient sous branches
Nos soeurs en robes blanches.

Nellie Mulligan 

...................



En plein hiver, il est agréable de revoir les photos d'une saison estivale évanouie, et d'y revivre, en quelque sorte.

Le  jardin clos
jardin d'agrément du château de Falaise) est aménagé  en Jardin médiéval  .


Les passeroses tranchaient joliment  sur  la silhouette massive du donjon et sur celle de la tour 
 cubique.

Du fouillis de verdure bordant les jardinières, un lapin ( "conil" en ancien français) est sorti, si vif 
qu'il a échappé à mon objectif.
Il ne m'en reste en mémoire que l'image fugitive.




"Sur les miniatures du XIV ème et même du XV ème siècle, on voit, en une cour fermée, une dame assise:
au-delà du mur, l'immensité de la campagne; en deçà, quelques parterres de fleurs, plantés de grandes jardinières formées par quatre murettes et très surélevées, presque à hauteur des genoux de la dame. 
D'autres parterres semblables bordent la muraille, sans la dissimuler. 



Le plus souvent, une fontaine ou un puits surmonté d'un pavillon ouvragé et dont l'architecture se fait de plus en plus complexe à mesure que l'on avance dans le temps. 
Parfois, le long d'un côté de l'enclos- que l'on appelle "le courtil"- s'étend une longue treille couverte d'une armature cintrée.
On n'ignorait pas non plus l'art de plier des essences comme le tilleul à former des allées couverteset des promenoirs de verdure.
Les rosiers grimpants sont montés sur des armatures en forme de roue.
Ces motifs sont répétés à satiété chez les maîtres de la peinture française ou flamande".




"La première partie du Roman de la Rose décrit, sans doute dans les  premières années du XIII ème siècle, un "verger"dont la beauté et la complexité témoignent en faveur des jardiniers contemporains.
Le verger de "Déduit" (ainsi s'appelait le maître du clos) est entièrement entouré de hauts murs, et l'on n'y entre que par un étroit guichet. 
Passé le guichet, on suit une sente "pleine de fenouil et de menthe", et l'on parvient en un "réduit", où  se tient le seigneur.
Ce réduit est un pavillon de verdure, une véritable pergola à l'antique"

Pierre Grimal, L'art des jardins , Que sais-je ? 





Chanson anonyme 


L'Amour de moy...

refrain
L'amour de moy s'y est enclose
Dedans un joli jardinet
Où croît la rose et le muguet
Et aussi fait la passerose

Ce jardin est bel et plaisant
Il est garni de toutes flours
On y prend son ébattement
Autant la nuit comme le jour

Refrain

Hélas ! Il n'est si douce chose
Que de ce doux rossignolet
Qui chante au soir, au matinet
Quand il est las, il se repose

Refrain

Je la vis l'autre jour, cueillir
La violette en un vert pré
La plus belle qu'oncques je vis
Et la plus plaisante à mon gré

Refrain

Je la regardai une pose
Elle était blanche comme lait
Et douce comme un agnelet
Et vermeillette comme rose

L'amour de moy s'y est enclose
Dedans un joli jardinet
Où croît la rose et le muguet
Et aussi fait la passerose*.

*synonyme régional de rose trémière
Lien personnel ici /Roses trémières

Chanson interprétée par Jacques Douai ici 


.......................................................................................................................

http://www.chateau-guillaume-leconquerant.fr/web/service_educatif_documentation_college.php



mardi, janvier 10, 2017

Sur un éperon rocheux

     Au confluent des deux vallées de l'Ante et du Marescot, Falaise, au moyen âge,  cité prospère de 3000 ou 4000 personnes, a vu naître Guillaume le Conquérant, futur roi d'Angleterre.



     Peu de traces subsistent du donjon de Guillaume.
     La construction du plus ancien bâtiment constituant la place-forte de la haute cour  (1123) est due à Henri 1er dit Beauclerc, dernier fils de Guillaume.




     Devenu roi d'Angleterre, Henri 1er rénova le château familial selon les principes des forteresses anglaises: plan carré, partition par étage, aménagements résidentiels seigneuriaux, accès défendu par un escalier menant à l'étage muni d'un avant-corps.


     Le grand donjon de Falaise est un édifice typiquement anglo-normand.


     Pour commémorer la bataille d'Hastings (14 octobre 1066), de nombreuses fêtes avec reconstitutions, joutes, bals, ont égayé toute la Normandie en 2016.
...........................................................................................................................................

http://www.chateau-guillaume-leconquerant.fr/web/histoire.php

http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-d-hastings/

http://www.normandie-tourisme.fr/fetes-et-manifestations/~950eme-anniversaire-de-la-bataille-d-Hastings~~~~~~/offres-11-1.html


http://caen.fr/culture/temps-forts-vie-culturelle/2016-annee-guillaume-conquerant

vendredi, janvier 06, 2017

Un bien inaliénable

Le Havre
 Rénovation de la fontaine Niemeyer 

Sur une  des parois du Volcan, oeuvre du brésilien Oscar Niemeyer, longtemps affublée de sobriquets tels que le "pot à yaourt " ou "le bunker", une fontaine ornée d'une main symboliquement tendue, présentait, à la réflexion de tout un chacun cette pensée :

"Un jour comme cette eau, la terre, les plages et les montagnes à tous appartiendront".


http://www.lehavre.fr/node/41643



Hélas!
Utopique ou prémonitoire dans les années 70, le concept de bien commun  par conséquent  gratuit ne sous-tend plus, de nos jours, les éléments de cette comparaison.

































Un espoir  avec cette  décision du parlement slovène:

"Le parlement slovène a inscrit le 17 novembre 2016 le droit à l'eau potable dans sa Constitution, insistant sur le fait que cette ressource ne peut être privatisée. L'amendement constitutionnel stipule que «chacun a le droit à l'eau potable» et que celle-ci n'est «pas une marchandise».

http://geopolis.francetvinfo.fr/la-slovenie-fait-de-l-eau-potable-un-bien-qui-ne-peut-etre-privatisable-126031


samedi, décembre 31, 2016

L'art de la table

au musée de Vire, établi dans l'hôtel-Dieu du XVIII ème siècle.

Exposition "A table!", la Normandie des gastronomes, du XVII ème au début du XX ème siècle.

En cette période de fêtes, admirons cette table joliment dressée, dans son décor raffiné, sortie d'un livre ancien!



La ville de Vire est connue pour sa spécialité, qui donne lieu à des bien des plaisanteries:
 l' andouille.
............
Mais c'est aussi la ville natale d'un industriel, maître dans l'art des couverts:
Guy Degrenne, dont la réussite avait inspiré, en 1980,  une publicité  paradoxale et pleine d'humour.
Lien ici 
........
L'exposition,  concoctée conjointement entre le musée de Vire et le musée de Normandie à Caen, présente ainsi son programme, ou plutôt son menu :

"Terre agricole et maritime par excellence, la région normande, située à proximité de la capitale, a pleinement contribué à l’épanouissement de la gastronomie française. Cuisiniers et gastronomes y ont puisé des produits très tôt réputés pour leur saveur et leur fraîcheur.

À Paris comme en région, les productions normandes sont présentes sur la table du gourmet où des recettes éprouvées, un couvert raffiné et un service soigné contribuent activement à la réussite d’un bon repas.
Au XXe siècle, à mesure que l’art du gourmet se précise et que le tourisme se développe, la diversité des provinces est soulignée. Chaque région participe ainsi à cet élément majeur de la culture nationale. 

Le « repas gastronomique des Français » est inscrit au patrimoine culturel immatériel en 2010 par l’Unesco."








Imaginons alors, en parcourant l'expo  notre repas de réveillon:

- Grâce au peintre  cotentinais Guillaume Fouace, réputé pour ses natures mortes

- homard



Dans la cuisine, 

- poularde
- turbot, saumon mitonnés  dans les poissonnières en cuivre étamé, de Villedieu les Poêles, bien sûr 



Evidemment, un petit verre de calvados au milieu du repas- autrement dit le "trou normand"- permettra de redonner de l'appétit aux convives.



-  cidre pur jus de Cérences pour arroser le repas.


- Et en dessert, des biscuits Mollier.

L'entreprise artisanale de biscuiterie Mollier, fondée en 1850,  est devenue, en 1905,  la biscuiterie  Jeannette à la suite d'une association avec Lucien Jeannette. 

L'histoire et les combats actuels de cette marque dont les employés se désignent comme
 "les jeanettes" sont exposés plus haut sur le site .


En documentation , 
livres et objets exposés .



Après l'expo: animations gastronomiques,  lien ici 

Autre lien ici  vers l ' exposition estivale à Vire, en 2016,"Vive les mariés!": 
menus et table de fête à l'honneur.



Joyeuses fêtes et meilleurs voeux pour 2017!

mardi, décembre 27, 2016

Métamorphose: du sombre à la couleur






« Groupe aux papillons jaunes est de 1960. 
C’est le plus ancien des tableaux de l’exposition.

 A cette époque, Jacques Pasquier peint depuis quelques années. L’essentiel de son travail représente une humanité assujettie, qui a besoin de se libérer à la fois des pesanteurs sociales, politiques et morales. Pour l’artiste, la société emprisonne les individus comme la créativité. 
Il explique qu’il n’y a pas de narration dans ses tableaux, simplement une image de la tragédie humaine. »

Caroline Joubert 

http://artshebdomedias.com/article/231213-jacques-pasquier-caen-une-peinture-en-liberte/







dimanche, décembre 25, 2016

Lux









Joyeux Noël à tous.

Puisse la lumière  et la paix rayonner sur le monde.

jeudi, décembre 22, 2016

Alchimie de la lumière

Peintes 
par

ses natures  mortes aux gâteaux malaxent la pâte de la matière,
 triturent la lumière.








Quintessence du mauve, 
à la manière du tableau de Manet,
Le bouquet de violettes, lien ici



Biographie ici 






Photos prises dans la galerie du lycée Le Verrier, en février 2016.





Dans l'atelier de l'artiste, vidéo ici 

Commentaires